photo de tournesol chansons vertes, chansons écologistes.
Utopie de proclamer : sauvons la planète en chanson ?...
Mais comment lutter autrement contre les pesticides...

L'écologie en musique : faire réfléchir et inciter à la prise de conscience de chacun

Site de textes de chansons portant le projet de l'album

CHANSONS VERTES

le ruisseau en janvier

album CHANSONS VERTES
En Octobre 2010 : l'association ABP musique a décidé de produire le CD CHANSONS VERTES


Les majors, de nombreux labels indépendants ont été contactés. Ils avaient d'autres préoccupations ! La rentabilité, eh oui ! (qui plus est la chanson doit distraire et non éveiller !)
Alors ce CD sera produit de manière artisanale, via un concours ouvert aux compositeurs interprètes
(avec production de l'album... dès que possible, dès que des interprètes se seront vraiement engagés... en 2012 ?... car en 2011 ce ne fut pas le cas...)
image album CHANSONS VERTES
A LIRE :
Le livre (papier et numérique) des chansons écologistes et engagées ...
En ebook : à tarif symbolique, très décent... Bas prix sans DRM...

La plume de Stéphane Ternoise va vous remuer ! Non ?
LIVRE CHANSONS VERTES

Contacter le webmaster
(Producteur, chanteuse, chanteur, auteur pour proposer d'autres textes, médias...)

texte 1 : Vive la pollution !

Autres textes (tous déposés à la sacem) :

Il sera trop tard - Fruits et légumes aux pesticides - Des fruits pour faire du fric - vacances et pleins d'essence - Trier est-ce suffisant ? - Vive la pollution ! - des bananiers des ananas - Les baleines bélugas - Les Ruisseaux - Voyager tue - La décroissance
La carte postale officielle du projet

Vive la pollution !


C’est super bon pour l’économie, la pollution
Après y’a des maladies
Et nous les soignons
Après y’a des agonies
Et nous les enterrons
N’ayez aucun souci
De tout nous nous occupons

C’est super bon pour l’économie, la pollution
Y’a des manifestations
Ça brûle et ça casse
Quelques belles déclarations
Faut qu’les gens s’y fasse
Nous nettoyons réparons
Et ainsi tout recommence

Naturellement nous avons vocation
A servir toutes les nations
Naturellement nous offrons de belles commissions
Aux braves élus favorables à nos ambitions


C’est super bon pour l’économie, la pollution
Après faut dépolluer
Ça fait du travail
Pour qui sait dépolluer
Travaux pour nos filiales
A nous les subventions
Au nom d’la dépollution

Nous avons su nous rendre indispensables
Santé eau air énergie
Sont nos compétences les plus présentables rentables
Tel les fourmis nous prospérons sans faire de bruit


C’est super bon pour l’économie, la pollution
Après y’a des maladies
Et nous les soignons
Après y’a des agonies
Et nous les enterrons
N’ayez aucun souci
De tout nous nous occupons


des bananiers des ananas




Puisqu'y'a pas d'raison
Que tombe la sagesse sur les humains
Puiqu'y'a pas d'raison
Qu'on n'aille pas où l'on va tout droit
Plantez donc dans vos jardins
Plantez donc en mai sur vos balcons
Des bananiers et des ananas


Dans quelques décennies
En plein coeur de Paris
Les enfants des grands ânes
Récolteront des bananes
Durant quelques décennies
Y'aura d'la joie sur les étals
Dans l'hexagone tropical
les ânes de la chanson ?


Si toute la planète
Vivait comme vivent les grands notables
Faudrait cinq planètes
Pour que malgré la pollution
Y'ait un peu d'air respirable
Mais comme y'a pas d'place sur les comètes
Les enfants des cons suffoqueront

Dans quelques décennies
En plein coeur de Paris
Les enfants des grands ânes
Récolteront des bananes
Durant quelques décennies
Y'aura d'la joie sur les étals
Dans l'hexagone tropical


Puisqu'y'a pas d'raison
Que tombe la sagesse sur les humains
Puiqu'y'a pas d'raison
Qu'on n'aille pas où l'on va tout droit
Plantez donc dans vos jardins
Plantez donc en mai sur vos balcons
Des bananiers et des ananas

Dans quelques décennies
En plein coeur de Paris
Les enfants des grands ânes
Récolteront des bananes
Durant quelques décennies
Y'aura d'la joie sur les étals
Dans l'hexagone tropical





ce titre est dédié à Castelao (écrivain galicien)

Il sera trop tard


Quand la mousson réduira en mousses nos moissons
Quand notre peau se lézardera dès qu’il f’ra beau
Qu’un voile masquera les étoiles
Et que même les grands bateaux s’englueront dans l’eau

Trop tard
Il sera trop tard
Les enfants ne pourront croire
Qu’un jour la terre
Fut comme dans les documentaires
Qu’un jour sur terre
Se querellèrent
Rousseau et Voltaire


Quand des bunkers vendront des heures de silence
Quand une bouteille d’eau sera plus chère qu’un plein d’essence
Les moustiques tueront d’une seule pique
Et la musique sortira des usines à fric

Trop tard
Il sera trop tard
Les enfants ne pourront croire
Qu’un jour la terre
Fut comme dans les documentaires
Qu’un jour sur terre
Respirèrent
Rousseau et Voltaire


Quand les termites ras’ront plus vite qu’la dynamite
Quand en face du fanatisme y’aura plus que le bêtisme
Quand les glaciers auront fondu
Et que Marcel Proust ne sera même plus lu

Trop tard
Il sera trop tard
Les enfants ne pourront croire...



Les baleines bélugas



Les baleines bélugas
Sont hors-la-loi
Mais personne là-bas
Là-bas au Canada
Ne les accusera
Elles n’ont même pas droit
A un avocat
Vu que ces gens-là
Faut les payer
Et qu’les baleines bélugas
Même leur peau personne n’en voudra
Vu qu’les baleines bélugas
C’est dramatique
Les baleines bélugas
Au regard de la loi
Sont des déchets toxiques

Les baleines bélugas du Saint Laurent
Ont ingurgité tant de PCB
Aussi appelés Polluants Organiques Persistants
Parfois on boit et on sait pas c’qu’on boit
C’est pas marrant
Baleine béluga du Saint Laurent


Les baleines bélugas
Sont hors-la-loi
Mais personne là-bas
Là-bas au Canada...



Les Ruisseaux




Les ruisseaux sont asséchés
Faut surtout pas pleurnicher
A la mairie on répond
C'est comme ça en cette saison

Oui désormais fin d'été
Ici l'eau a déserté
C'est pas une fatalité
L'temps des poissons a existé


C'était vallée aux fruitiers
Des pommiers des abricotiers
Mais ils ont tout arraché
Y'avait des primes à empocher

Et depuis c'est le maïs
Le champion du bénéfice
Peu importent les préjudices
Faut qu'en eau l'maïs se nourrisse

Oui désormais fin d'été
Ici l'eau a déserté
C'est pas une fatalité
L'temps des poissons a existé


Les maïs sont irrigués
Les ruisseaux sont asséchés
Monsieur l'maire est souriant
Ses électeurs ont du rend'ment

C'était vallée aux fruitiers
Des pommiers des abricotiers
Mais ils ont tout arraché
Y'avait des primes à empocher

Oui désormais fin d'été
Ici l'eau a déserté
C'est pas une fatalité
L'temps des poissons a existé



Voyager tue


Marcher dans ces rues
Est conseillé
Par l’industrie touristique
Pourtant sur l’échelle des risques
C’est comme se griller
Un maudit paquet de « fumer tue »

C’est pas demain la veille
Qu’on lira sur les pubs des villes
« venir ici tue »
Voyagerais-tu
Si tu savais
Que voyager tue ?

L’image d’un pays
Dit touristique
D’une certaine qualité d’vie
Tell’ment d’emplois sont en jeu
Que mentir un peu
Est dans la logique économique

C’est pas demain la veille
Qu’on lira sur les pubs des villes
« venir ici tue »
Voyagerais-tu
Si tu savais
Que voyager tue ?

Marcher dans ces rues
Est conseillé
Par l’industrie touristique
Pourtant sur l’échelle des risques
C’est comme se griller
Un maudit paquet de « fumer tue »



La décroissance




Même dans un verre géant
Quand l’eau tombe goutte à goutte
Elle va déborder ça aucun doute
C’est juste une question de temps

Croissance illimitée
Dans un monde limité
On a beau éviter d’y penser
On sait qu’ça va déborder

La décroissance
C’est la dernière chance
Mais la décroissance
Ça plaît pas ici-bas
Confort à outrance
Ça plaît pas aux électeurs
Donc c’est tous en choeur :
« vive la croissance »
« viva la croissance »


C’est au nom d’un peu d’joie
Qu’on grille not’capital
C’est d’la bêtise caricaturale
Pauvre planète aux abois

Deux mille chaînes de télé
Mais plus d’air respirable
Pour trouver de l’eau buvable
Faudra en décongeler

La décroissance
C’est la dernière chance
Mais la décroissance
Ça plaît pas ici-bas…



Fruits et légumes aux pesticides




Officiellement c’est pour mon bien
Alors bon moi je veux bien
Manger mes cinq fruits et légumes quotidiens
Mais cinq fruits et légumes quotidiens
Ça fait dans les combien
D’affreux pesticides ?

Soyez honnêtes et plus lucides
Aucune étude ne valide
Votre théorie des pesticides homicides
Allons ne soyez pas stupides
Veuillez dire grand merci
A nos industries

Les pesticides
Sont peut-être bons pour les androïdes
Pour les humains c’est pas certain
Tant pis pour les ruisseaux les nappes phréatiques
Déverser des seaux de pesticides c’est bien plus économique
Peste peste peste Pesticides
Peste peste peste Pesticides


Qui veut prouver qu’les pesticides
Sont aussi des homicides
Devra trouver un échantillon témoin
Sans trace de pesticides dans le sang
A part chez les marciens
Sont omniprésents

Il faut bien nourrir la nation
Fournir des fraises hors-saison
Ne chipotons pas pour un peu de poison
Trois milliards d’humains supplémentaires
Et des carburants verts
Faudra bien s’y faire

Les pesticides
Sont peut-être bons pour les androïdes
Pour les humains c’est pas certain
Tant pis pour les ruisseaux les nappes phréatiques
Déverser des seaux de pesticides c’est bien plus économique
Peste peste peste Pesticides
Peste peste peste Pesticides

centrale nucléaire de Golfech... On la voit de loin la fumée !... Sans danger ?...

centrale nucléaire de Golfech


* * Autres textes de chansons * * VERTES :

- Des fruits pour faire du fric

- vacances et pleins d'essence

- Trier est-ce suffisant ?



- liens de sites amis


Le Grenelle de l'environnement en chansons ! petites explications

Ségolène Royal: je pense aux cancers liés aux pesticides

Martinique et Guadeloupe : Où en est la crise sanitaire dite très grave aux Antilles ?

Les Cancers et les facteurs environnementaux

La France premier consommateur européen de pesticides ... BRAVO !

Mentions légale à la page contact ! Pour tous sujets, utilisez le mail ou l'adresse postale... Si vous êtes journaliste, je répondrai également avec plaisir à vos questions...

chansons vertes écologistes sauvons la planète contre les pesticides

Une chanson verte produite : David Walter On laisse détruire l'indispensable (Stéphane Ternoise / David Walter )

Vous abonner à la chaîne CHANSONS VERTES et autres créations de Ternoise :